Comment choisir sa balance professionnelle ?

balance professionnelle

Il existe aujourd’hui sur le marché, plusieurs modèles et références des fabricants de balance professionnelle. Dans ce fouillis, il vous faut choisir le meilleur produit répondant à vos besoins. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de tomber sur le meilleur outil susceptible de répondre à vos exigences d’usage. Que ce soit la portée, la précision, l’environnement ou la connexion, la règlementation et l’application ; ce sont autant de paramètres qui concourent à faire un bon choix.

La portée et la précision de la balance professionnelle

L’une des caractéristiques d’une balance professionnelle est l’étendue de son pesage. Elle exprime la portée maximale qui est en effet le volume maximum de la charge qui peut être pesée. Si vous souhaitez effectuer l’achat en ligne, il existe des sites qui facilitent le choix d’une portée dès lors que vous optez pour une famille. Par ailleurs, une fois que vous identifiez la portée qui vous correspond, l’étape suivante consiste à s’assurer des précisions de la machine. De façon générale, il existe quatre classes de précisions envisageables. La classe I est utile pour le pesage d’analyse de haute précision. Sa valeur s’étend jusqu’à 100.000 « e ». Quant à la classe II, elle concerne les charges allant jusqu’à 30.000 « e ». Alors que pour les pesages de transactions commerciales, la classe III est la mieux indiquée qui est pratique pour le pesage jusqu’à 10.000 « e ». Il y a une catégorie exceptionnelle pour le pesage Hors Métrologie Légale qui est défini par le fabricant Nota.

Pour la balance professionnelle, toutes les classes de précisions sont définies par leur nombre d’échelons, leur valeur d’échelon « e » et leur plage de température de fonctionnement. Il est important de noter que l’échelon est la différence entre deux indications successives comptant pour un indicateur numérique. Tandis que la température de fonctionnement est l’assurance du résultat de la somme du contrôle de tous les facteurs métrologiques. Vous hésitez à choisir votre balance, consultez le site Mister Goodman pour plus de précisions sur le sujet.

L’environnement et l’application

Il est conseillé d’adapter les dimensions du plateau de votre balance professionnelle aux contraintes physiques des objets à peser. Il s’agit là des dimensions du récepteur. Pour ce qui est de la surcharge, il est recommandé d’ajuster l’outil sur une surface pouvant assurer sa protection. Il est inutile de poser au sol une machine avec une portée de moins de 150 kg, au risque de le confondre à un pèse personne. Au cas où vous envisagez encastrer la balance au sol, vous devez veiller à l’interdiction du passage des engins lourds pouvant la détruire. De même, si vous choisissez un appareil qui n’est pas en phase avec l’usage qui en sera fait, le déséquilibre de vibration, d’oscillations et du courant d’air pourront influencer la performance de la balance professionnelle. D’autres éléments liés à l’environnement tels que la température, l’humidité, le type de produits à peser et encore l’éclairage ambiant est à considérer.

En ce qui concerne l’application, le tarage permet de réduire la portée de votre appareil. C’est ce qui permettra de déduire le poids du contenant avant d’y introduire le produit à peser. La formulation permettra quant à elle, d’enregistrer plusieurs volumes de tare. L’application prend en compte également la totalisation qui est pratique pour faire l’addition de plusieurs pesages.

Les connexions et la réglementation

Certains modèles de balance professionnelle peuvent être connectés à une imprimante ou à un ordinateur si ce dernier dispose d’une entrée compatible. Au cas où cela serait possible, il faudra installer un logiciel d’acquisition facilitant les opérations. Par rapport à la règlementation, certains modèles sont à usage réglementé et d’autres non. Si l’instrument est d’usage réglementé, il sera catégorisé en métrologie légale. Ceux n’ayant pas une règlementation sont classés hors métrologie légale.