Quelles différences entre un plombier et un chauffagiste ?

Chauffagiste

Panne de chaudière, débordement des toilettes, problème de climatisation, bouchage des canalisations, fuites et bien d’autres incidents peuvent se produire. Dans de telles circonstances, la prise en charge immédiate de la situation est impérative afin de rétablir la commodité des lieux. Toutefois, les usagers peuvent confondre les différents artisans et se tromper en recourant au service du professionnel qui n’a pas forcément les compétences pour intervenir. Les gens s’embrouillent parfois avec le chauffagiste et le plombier puisque la plupart ont du mal à les différencier. Justement pour bénéficier des interventions adéquates prodiguées par le bon professionnel, distinguer l’un de l’autre est nécessaire.

Le métier de plombier

Les fonctions du plombier et du chauffagiste sont étroitement liées dans la mesure où les interventions de l’un sont complémentaires à celles de l’autre. Cependant, la spécialisation de ces deux professionnels mène à des métiers différents. Le plombier généraliste se charge de l’installation et des réparations de l’ensemble du système de la plomberie comme les sanitaires, la tuyauterie, le gaz et les canalisations. La robinetterie, les éviers, les baignoires, les lavabos et les cabines de douche sont, entre autres, les équipements sanitaires sur lesquels un plombier intervient. Le remplacement de WC et le débouchage des canalisations font partie de ses spécialités. En aucun cas, cet artisan a la mainmise sur les détails qui concernent le domaine du chauffage, comme le prix de pose d’un cumulus par exemple, à moins qu’il soit un plombier chauffagiste.

L’artisan chauffagiste

Appelé également plombier chauffagiste, ce professionnel peut réaliser des travaux dans le domaine sanitaire mais pas forcément. Ses compétences en la matière doivent être vérifiables et bien confirmées avant de recourir à son service, dans le cas où le problème serait d’ordre général. La meilleure façon de s’assurer de bénéficier des interventions du bon professionnel est de bien choisir la personne à engager. L’artisan qui va procéder au dépannage du chauffe eau n’est pas celui qui va intervenir dans la salle de bain en cas de fuite. Un chauffagiste maîtrise les techniques spécifiques relatives au réseau thermique et à tout ce qui concerne les dispositifs de chauffage. Les cas les plus récurrents dans lesquels les usagers font appel à son service sont l’entretien, le dépannage et l’installation du chauffage central, de la chaudière, du réseau de gaz, des conduits et des appareils. Ses fonctions ne se limitent pas aux interventions puisque ce type d’artisan joue également le rôle de conseiller pour que les dispositifs mis en place respectent les normes, cadrent dans le budget et soient en adéquation avec le besoin réel de la maison ou du bâtiment.

Des métiers bien réglementés

Les artisans travaillant pour leur propre compte en tant que plombiers ou chauffagistes doivent avoir un statut légal et respecter les divers points de réglementation qui régissent ces métiers. La loi 2014-626 promulguée le 28 juin 2014 prévaut que les professionnels agissant en tant que micro entrepreneurs ont pour obligation de s’inscrire au Répertoire des Métiers. Certes, dans la hâte, et surtout dans les situations d’urgence, les usagers n’ont pas forcément la présence d’esprit de vérifier cet enregistrement. Leur priorité est de prendre en charge le problème survenu pour rétablir le confort dans les locaux. Dans l’exercice de leur fonction, les chauffagistes et les plombiers doivent respecter les normes d’entretien, de sécurité et d’installation.

  • Les dispositifs visant à optimiser la préservation de l’environnement sont nombreux et touchent tous les domaines. Dans cette optique, la RT 2012 (réglementation thermique 2012) dont l’objectif est de réduire la consommation d’énergie au sein des bâtiments neufs doit être respectée par ces professionnels lors de leur intervention. Cette mesure va être mise à jour au 1er janvier 2022 par la réglementation environnementale (RE 2022). Les plombiers et les chauffagistes doivent travailler dans le cadre de ce dispositif.
  • Les usagers ont la possibilité de se référer au label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En effet, seuls les artisans qui remplissent certaines règles peuvent se voir décerner ce titre reconnu par l’État. De ce fait, le label RGE est un gage de qualité non négligeable, notamment en matière d’économie d’énergie. En plus de disposer d’un équipement de qualité et de bénéficier des avantages de la réduction de la facture d’électricité et de gaz, les travaux réalisés par les plombiers et les chauffagistes ayant la mention RGE représentent un atout non négligeable pour les clients. Effectivement, les personnes qui engagent ce type d’artisan bénéficient de certaines aides de l’État, comme les primes certificats d’économie d’énergie, l’Eco-PTZ et le crédit d’impôt.
  • Les devis ainsi que les factures doivent comporter les références concernant l’assurance contractée par les professionnels. Les plombiers et les chauffagistes doivent souscrire une garantie biennale, décennale et responsabilité civile professionnelle selon toujours la loi 2014-626.